Loading site

Swiss photos de montagnes, lacs, glaciers et animaux

Lacs de Fenêtre en Suisse

Voici pour vous une balade inédite au fin fond de la Suisse, non loin du col du

Grand-Saint-Bernard et tout près de la frontière italienne ! Comme but : les superbes lacs de Fenêtre situés dans un site sauvage et idyllique que vous ne serez pas prêts d'oublier...





Très simple de s'y rendre en passant par les jolies villes de Martigny et Orsières au Valais.

Suivre ensuite le val Ferret, magnifique vallée latérale du massif du Mont-Blanc, puis rejoindre le joli endroit de la Fouly d'où vous

pourrez admirer  le glacier de l'A Neuve !



Continuer sur le Clou et Ferret, puis ce sera la fin de la route aux Ars Dessous. Se garer alors sur le grand parking situé                         en contrebas à droite près de la rivière.                       


Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

Premier lac partiellement gelé

 

 

 

 

 

Deuxième lac complètement gelé


C'est donc parti pour les lacs de Fenêtre !

Et si nous passions à la balade à proprement dit...

C’est sous un ciel certes un peu couvert que nous démarrons notre balade, mais la météo très optimiste de ce jeudi 28 juin 2012 annonce une magnifique embellie pour toute la journée !                                                                         La balade s’annonçant très prometteuse, c’est                                                                avec entrain que nous suivons tout d’abord un                                                                large chemin en pente douce nous offrant déjà                                                               une vue splendide sur toutes les montagnes environnantes ! Arrivés vers une métairie, nous bifurquons sur notre gauche et empruntons alors un petit sentier plus raide mais non moins beau qui nous emmènera jusqu’aux lacs de Fenêtre.

Quel régal de suivre ce petit sentier de chèvres bordé de magnifiques bosquets de rhododendrons et d’anthyllides vulnéraires jaunes ! Parfums et senteurs délicates sont également au rendez-vous ! Au détour du chemin, le glacier de l’A Neuve, situé dans le massif du Mont-Blanc, nous apparaît dans toute sa splendeur !

rhododendrons

 

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

anthyllides

 

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

le glacier de l’A Neuve

Nous progressons maintenant dans ce décor montagneux digne d’un paysage de l’île d’Hawaï…

Nous progressons maintenant dans ce décor montagneux digne d’un paysage de l’île d’Hawaï…
Chutes d’eaux et torrents nous accompagnent à chaque détour du petit sentier qui serpente, nous évitant ainsi une pente devenue un peu plus raide.
Quelques blocs de neige plantés encore ça et là nous rappellent l’hiver un peu tardif de cette année, mais apporteront quelques reliefs supplémentaires à nos photos !  

Chutes d’eaux et torrents nous accompagnent à chaque détour du petit sentier qui serpente, nous évitant ainsi une pente devenue un peu plus raide.

Quelques blocs de neige plantés encore ça et là nous rappellent l’hiver un peu tardif de cette année, mais apporteront quelques reliefs supplémentaires à nos photos !

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

Après avoir franchi quelques petits défilés de pierres et de rocailles tout à fait praticables et sans danger, nous arrivons finalement sur un grand replat… et c’est un véritable choc visuel : le premier lac partiellement gelé, entouré d’un petit cirque montagneux encore enneigé, nous livre un superbe dégradé de couleurs allant du « gris glace » au bleu argenté  d’une eau récemment retournée à son état d’origine… et ceci sans parler des petites montagnes se mirant dans une eau frémissante, offrant ainsi à nos yeux des reflets d’une rare beauté ! Osmose parfaite de cette nature si belle, osmose déjà évoquée à propos de notre balade au lac du Grand Désert... même ravissement... même émotion... même sentiment de plénitude...

Osmose parfaite de cette nature si belle, osmose déjà
évoquée à propos de notre balade au lac du Grand Désert… même ravissement… même émotion… même sentiment de plénitude…

 

 

Osmose parfaite de cette nature si belle, osmose déjà
évoquée à propos de notre balade au lac du Grand Désert… même ravissement… même émotion… même sentiment de plénitude…

 

 

Osmose parfaite de cette nature si belle, osmose déjà
évoquée à propos de notre balade au lac du Grand Désert… même ravissement… même émotion… même sentiment de plénitude…

 

 

Après avoir franchi quelques petits défilés de pierres et de rocailles tout à fait praticables et sans danger, nous arrivons finalement sur un grand replat… et c’est un véritable choc visuel : le premier lac partiellement gelé, entouré d’un petit cirque montagneux encore enneigé, nous livre un superbe dégradé de couleurs allant du « gris glace » au bleu argenté  d’une eau récemment retournée à son état d’origine… et ceci sans parler des petites montagnes se mirant dans une eau frémissante, offrant ainsi à nos yeux des reflets d’une rare beauté ! Osmose parfaite de cette nature si belle, osmose déjà
évoquée à propos de notre balade au lac du Grand Désert… même ravissement… même émotion… même sentiment de plénitude
Après avoir franchi quelques petits défilés de pierres et de rocailles tout à fait praticables et sans danger, nous arrivons finalement sur un grand replat… et c’est un véritable choc visuel : le premier lac partiellement gelé, entouré d’un petit cirque montagneux encore enneigé, nous livre un superbe dégradé de couleurs allant du « gris glace » au bleu argenté  d’une eau récemment retournée à son état d’origine… et ceci sans parler des petites montagnes se mirant dans une eau frémissante, offrant ainsi à nos yeux des reflets d’une rare beauté ! Osmose parfaite de cette nature si belle, osmose déjà
évoquée à propos de notre balade au lac du Grand Désert… même ravissement… même émotion… même sentiment de plénitude…

Le prochain lac nous réserve-t-il autant d'émotion ? C'est ce que nous allons découvrir en continuant de monter en direction de la Fenêtre de Ferret...

Le deuxième lac, cette fois complètement gelé, tient en effet toutes ses promesses : c'est en petite parcelle de glacier, voire en véritable banquise, qu'il apparaît alors sous nos yeux émerveillés... banquise de surcroît en forme de cœur... éducatif petit clin d’œil de la nature ?... 

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

C'est le cœur comblé que nous reprenons de la hauteur, non sans admirer au loin le magnifique cirque montagneux maintenant offert à nos yeux dans sa totalité !

La neige un peu tardive de cette année nous empêche de monter jusqu'à l'arête séparant la Suisse de l'Italie ( Fenêtre de Ferret, 2698 m.). Nous l'avons déjà faite il y a quelques années pour rejoindre l'hospice du Grand-Saint-Bernard et nous vous la conseillons donc vivement ; elle en vaut la peine, ne serait-ce que pour le coup d'œil

sur le Grand Paradis (Italie) !

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

Devant un panorama aussi grandiose, quelques photos s'imposent encore avant de redescendre ; nous pouvons observer sur 2 d'entre elles le Val Ferret maintenant bien visible d'où a débuté notre excursion !

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

Nous redescendons maintenant en direction de notre premier lac partiellement gelé...

Cliquez

sur

les photos

pour

les 

 agrandir

 !

posons encore sur lui un dernier regard admiratif avant de repartir vers la vallée... Nous reviendrons bientôt, c'est sûr !

Fin

La nature force le respect,

alors respectons-la.